Un acteur du secteur du pétrole utilise la simulation pour déterminer la meilleure stratégie d’investissement

Problématique du client

Un acteur du secteur du pétrole acquiert les opérations de minage et de transformation du pétrole d’un compétiteur. La compagnie désire connaître les investissements les plus rentables à faire pour augmenter la productivité du site. La production comporte deux sites pour miner et possède chacune leurs machines de transformation du minerai. Plusieurs scénarios sont envisagés tels que l’ajout de machine en redondance, la connexion des deux sites par des pipelines ou même l’achat ou la vente de produit semi-fini à de tierces parties. La maintenance étant l’élément le plus perturbateur des opérations, chacune des machines peut avoir jusqu’à 11 types de pannes différentes. Chacune de ces pannes ne réduit pas la production de la machine à zéro. Tout dépendant du type de panne, la production de la machine continue, mais à un rythme réduit. La réduction de production est calculée selon un ratio de réduction pour chacun des types de pannes additionnés. De plus, ce secteur comporte une grande variabilité dans la transformation du minerai en produit fini. Effectivement, la qualité et la quantité du produit fini dépendent de plusieurs facteurs tels que la composition du minerai. La quantité de minerai doit donc être convertie à plusieurs reprises durant les opérations afin d’obtenir les valeurs les plus près de la réalité.

La solution :

Le système étant extrêmement compliqué à analyser avec des calculs heuristiques, la compagnie se tourne vers la simulation afin de reproduire leurs opérations et tester différentes combinaisons de machine et de scénario.

Comment ça fonctionne :

Une interface usagée a été créée afin de prendre en compte l’ensemble des paramètres des opérations et de donner un maximum de flexibilité à l’utilisateur. Par exemple, une interface particulière a été créé pour activer et désactiver certaines machines afin que le client puisse voir quelle redondance de machine avait le plus grand impact sur sa productivité.

Plusieurs autres scénarios et paramètres sont ajoutés à l’interface afin de donner le contrôle des opérations à l’utilisateur. Le modèle de simulation doit être en mesure de simuler un an de production afin de permettre aux décideurs de prendre les meilleures décisions stratégiques possible. La simulation leur permettant de connaître autant le maximum de production possible que le minimum, ils sont en mesure de prendre des décisions éclairées tout en réduisant le risque d’investissement inutile.

Conclusion

La flexibilité de ce modèle de simulation permet à l’entreprise de connaître la prochaine étape en termes d’investissement majeur. Le modèle peut aussi leur permettre de créer un plan d’investissement en plusieurs étapes afin d’étaler les investissements sur plusieurs années tout en ayant un outil validant leurs objectifs de production.

Comment pouvons-nous aider ?

Scroll to top